Estrie | Fermetures définitives imminentes pour des camps de vacances en Estrie

LOISIRS Sans aide financière, des camps de vacances pourraient se résigner à fermer définitivement leurs portes si le gouvernement ne met pas en place un fonds d’urgence d’ici les prochains mois, indique leur association. En Estrie, l’ensemble des camps sont en difficulté. Lara Willis, porte-parole pour la région, appelle à l’aide.

«Les camps de vacances ont été privés de la quasi-totalité de leur revenu en 2020, mais nous avons tout de même l’obligation de payer des frais fixes qui s’élèvent en moyenne à 300 000 $ (il y a plus bas, mais il y a beaucoup plus haut, selon les camps). Il est impossible pour nous de combler le manque à gagner sans aide gouvernementale. À Wilvaken (Magog), les propriétaires et directeurs sont dans la troisième génération d’entreprise familiale, depuis 1958. Ce ne sont donc pas seulement les souvenirs des jeunes, mais aussi d’une entreprise familiale locale qui pourrait mener à sa fin si on n’a pas de soutien du gouvernement», explique Lara Willis.

Lire l’article original | lerefletdulac.com

Autres Articles

Les chefs d’entreprises ont un rôle essentiel dans l’évolution et l’enrichissement de notre société

FEDCEQ INC